Vous voulez devenir un bon joueur de poker ? Suivez ces 10 conseils faciles à mettre en œuvre et vous augmenterez vos performances et vos profits.

Si j'avais appliqué ces 10 conseils plus tôt, je serais rapidement devenu un meilleur joueur de poker.

Les meilleurs conseils pour devenir un meilleur joueur de poker

1. Jouer la position

Position, position, position ! Lorsque vous jouez en position, par exemple au bouton, vous êtes le dernier à parler. Comme vous agissez après tous les autres joueurs, c'est une information supplémentaire pour vous. Vous pouvez exploiter le moindre signe de faiblesse.

Vous avez également la possibilité de transformer une main perdante en main gagnante. En étant le dernier à parler, vous pouvez vous permettre de jouer des mains dont le potentiel est beaucoup plus faible que si vous étiez le premier à parler (UTG). Un autre avantage de jouer en position est la possibilité de contrôler la taille du pot.

Nous vous recommandons de lire notre article sur l'importance de la position au poker.

2. Être agressif

En attaquant vos adversaires, vous augmentez considérablement vos chances de remporter la main. Votre adversaire se montre-t-il faible et peu intéressé par le pot ? Une mise de votre part devrait suffire à le faire fuir.

Si vous jouez également en position, vos chances de gagner la main augmentent encore. N'hésitez pas non plus à faire grossir les pots en relançant vos grosses mains et en faisant des mises de continuation (Cbet) dans près de 100% des cas contre un ou deux adversaires.

3. Savoir calculer les probabilités

Vous avez 8 9 . Le flop donne 6 7 A . Vous êtes dans un tirage direct aux deux extrémités. Un 5 ou un 10 vous donnerait la combinaison gagnante. Combien de cartes pouvez-vous gagner ? 8 cartes. Quelle est la probabilité que l'une de ces 8 cartes tombe ? Votre probabilité est de 2,2/1. Si votre adversaire mise le montant du pot, ou même un peu plus, il n'est pas rentable de payer. Par contre, s'il mise 1/3 du pot, vous pouvez payer (ou relancer) les yeux fermés.

N'hésitez pas à lire notre série d'articles sur les mathématiques du poker ou sur la façon de calculer les chances de gagner le pot.

4. Ne perdez pas votre sang-froid

Votre chat s'est pendu la nuit dernière. Vous avez crevé un pneu en allant au travail. Votre patron vous a mal parlé. Votre ami vous a posé un lapin à midi. Vous avez passé deux heures dans les embouteillages sur le chemin du retour. Bref, votre journée a été pourrie. Vous arrivez à votre partie de poker et un joueur casse vos as. La soirée s'annonce pourrie !

Calmez-vous, calmez-vous. Ne mélangez pas tout. Cela arrive. Ne perdez pas votre sang-froid. Votre prise de décision en sera altérée. Essayez de vous couper des émotions. L'émotion est rarement bonne conseillère. Prendre des décisions sous le coup de la déception, de la colère ou du stress peut vous coûter très cher.

5. Lire des livres sur le poker

Comment avez-vous appris à l'école ? Vous lisiez des livres, faisiez vos devoirs et écoutiez votre professeur en classe. Le poker ressemble beaucoup à cela.

Vous êtes passionné de poker et vous souhaitez améliorer votre connaissance du jeu ? Nous vous proposons de vous tourner vers la littérature sur le poker. Vous pourrez y lire de nombreux conseils dans les moindres détails. Différents concepts stratégiques y seront clairement expliqués. Des joueurs professionnels partageront leur expérience et leur vécu. Il y a à boire et à manger. Il y a des livres qui traitent de généralités, d'autres qui expliquent un aspect spécifique du jeu, à vous de choisir.

Nous avons dressé une liste de quelques-unes des meilleurs livres de poker qui sont essentiels au progrès.

6. Ne pas jouer sous influence

Au point 4, nous vous avons expliqué qu'il ne faut pas perdre son sang-froid. Si vous prenez de la drogue ou si vous buvez trop d'alcool, vous perdez votre jugement. Sans jugement, on fait des bêtises. Si vous faites des bêtises, vous perdrez de l'argent. Pas d'argent... pas d'argent.

7. Prenez des notes et gardez une trace de vos sessions.

Vous rencontrerez régulièrement les mêmes situations. Parfois, vous serez satisfait de la manière dont vous avez joué. D'autres fois, vous vous direz que vous auriez pu jouer différemment et que vous ne vous ferez plus prendre. Notez ces mouvements. Achetez-vous un petit carnet. Il vous aidera à revoir vos mains.

Vous pouvez également en parler avec d'autres joueurs afin d'en tirer des leçons et de vous améliorer. Cela portera ses fruits sur le terrain. A cet égard, nous vous conseillons vivement de noter les résultats financiers de toutes vos séances. Vous êtes allé jouer chez Jean-Michel le samedi soir. La soirée a été prolifique et vous avez réalisé un bénéfice de 150 euros. C'est très bien !

Gardez une trace de toutes vos sessions afin de vérifier l'état de vos finances au poker.

8. Faites votre autocritique

Vous venez de perdre votre tournoi. Vous arrivez au bar et rejoignez les autres joueurs qui ont quitté le tournoi avant vous. Écoutez les discussions. Chacun raconte le pire bad beat de l'histoire du poker qui l'a fait sauter. Un autre a craqué les as. Il y a celui qui dit que son adversaire a très mal joué et qu'il a eu de la chance à la rivière, etc.

Le cimetière des joueurs de poker est rempli des histoires les plus étonnantes. Il est rare d'entendre un joueur dire : "J'ai mal interprété mon adversaire, je me suis vu devant alors qu'il y avait tous les avertissements". Ces joueurs autocritiques sont généralement ceux qui se retrouvent régulièrement dans les places payées. Ils ont de la réflexion et de l'humilité. Ce sont des qualités essentielles pour progresser.

9. Un fold de trop vaut mieux qu'un call de trop.

Aussi improbable que cela puisse paraître, un jeton perdu vaut plus qu'un jeton gagné. Comment cela se fait-il ? C'est simple. Vous avez un tapis de 10 000. Les blinds sont de 200 à 400. Vous avez 25 BBs et vous êtes encore assez calme, il n'y a pas de feu. Vous gagnez 8'000. Super, vous avez 18'000, soit 45 BB. Vous êtes plutôt bon, mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Prenons maintenant la situation inverse. Vous perdez 8'000. Aïe, votre stack a fondu à 2'000. Et maintenant, c'est beaucoup plus ennuyeux. Il vous reste 5 misérables BB, il va falloir travailler dur pour le remonter. Il vaut mieux faire un fold de trop qu'un call de trop. Vous aurez un meilleur spot plus tard.

10. Éliminer les distractions

Facebook, Twitter, sites d'information, YouTube, etc... . Tout doit disparaître ! Si vous voulez pouvoir vous concentrer pleinement sur votre partie de poker, vous ne devez pas en perdre une miette. Restez toujours à l'affût des informations. Vos cartes ne sont qu'une petite partie du jeu complexe qu'est le poker. L'observation est primordiale. Vous serez capable de repérer les failles de vos adversaires, leurs forces, leurs habitudes. Leur style de jeu n'aura plus de secret pour vous. À vous d'en faire bon usage.

Notez que l'inverse est vrai. Vos adversaires vous observent également. Raison de plus pour éliminer toute distraction.

Quel est le meilleur conseil pour devenir un meilleur joueur de poker ?

Quel est le meilleur conseil que l'on vous ait donné ? Dites-le-nous dans les commentaires de cet article.